déclaration de Bologne

L’ESSS en conformité totale avec la déclaration de Bologne

La déclaration de Bologne

La déclaration de Bologne est considérée comme la réforme la plus importante dans l’histoire de l’enseignement supérieur européen. Elle vise à développer et implanter des systèmes d’enseignement supérieur cohérents, compatibles et semblables aux systèmes existants en Europe. sciences de la santé.

Quarante-six pays ont signé la déclaration en 1999 et se sont engagés à établir dès octobre 2010 une mise à niveau de leur système éducatif conformément au cadre européen de qualifications et de programmes d’études.

 

Le cadre européen de qualifications et de programmes d’études

Le cadre européen envisage trois cycles d’enseignement supérieur :

Premier cycle : Niveau licence selon la déclaration de Bologne

Ce cycle d’études comprend 180 crédits ECTS. La licence est octroyée aux étudiantes qui :

  • Détiennent les connaissances et font preuve d’une bonne compréhension des programmes relatifs à ce cycle d’études. Les manuels de pointe leur servent à avoir les connaissances primordiales en rapport avec leurs études.
  • Sont en mesure de mettre en pratique à un niveau professionnel leurs connaissances et leur maîtrise des compétences nécessaires à la gestion des conflits et des problèmes liés au contexte de la profession
  • Sont en mesure de recueillir et d’interpréter des données pertinentes (généralement en relation avec leur domaine d’étude). Cette capacité implique également une réflexion juste sur les questions sociales, scientifiques ou éthiques
  • Sont en mesure de communiquer des informations, des idées, formuler des problèmes et des solutions sur un sujet à des auditoires spécialistes et non-spécialistes
  • Font preuve d’autonomie et de capacités d’apprentissage qui leur seront nécessaires pour poursuivre des études universitaires plus approfondies.

 

 2ème cycle : Niveau Master selon la déclaration de Bologne

Ce cycle comprend 90 à 120 crédits ECTS. Le Master est octroyé aux étudiants qui :

  • Ont acquis des connaissances, assimile et maîtrisent l’enseignement du premier cycle, lequel peut constituer une source d’idée à mettre en œuvre dans le cadre de la recherche
  • Sont capables d’appliquer leurs connaissances, leur savoir-faire et leurs aptitudes dans la résolution de problèmes dans de nouveaux environnements, dans des cadres plus larges (ou pluridisciplinaires) mais en relation avec leur domaine d’étude
  • Sont capables d’intégrer de nouvelles connaissances, de gérer leur complexité, et de formuler des jugements même avec des données incomplètes ou limitées. Leur jugement doit suivre des principes éthiques et humains
  • Peuvent présenter de manière claire et cohérente des exposés et des connaissances à des auditoires de spécialistes et non-spécialistes
  • Font preuve d’autonomie et de capacités d’apprendre qui leur sera nécessaire pour poursuivre des études universitaires plus approfondies

 

3ème cycle : Niveau Doctorat selon la déclaration de Bologne

Ce cycle comprend 180 crédits ECTS. Le Doctorat est octroyé aux étudiants qui :

  • Démontrent une compréhension systémique du domaine d’étude et une maîtrise des compétences et méthodes de recherche en relation avec leurs études
  • Font preuve de capacités à créer, à concevoir, à intégrer et à adapter avec un esprit de rigueur et d’intégrité une démarche de recherche très étudiée
  • Participent à l’effort de la communauté scientifique par des travaux de recherche pour approfondir les connaissances et développer un travail important qui sera publié aux niveaux, national et international
  • Sont capables d’analyse critique, de jugement nuancé et d’esprit de synthèse sur des idées nouvelles et complexes
  • Sont capables de s’exprimer sur leur domaine d’expertise avec leurs homologues, les personnes appartenant à la même communauté d’étude et les non-initiés
  • Sont en mesure de promouvoir, dans un contexte académique et professionnel, l’avancement social et culturel dans une société qui valorise la connaissance

 

La formation en sciences de la santé

La formation en sciences de la santé est une des disciplines qui bénéficiera le plus de la réforme de l’enseignement supérieur. Les pays européens sont tenus de faire évoluer la formation en sciences de la santé pour la placer au niveau d’un enseignement universitaire, normaliser les prérequis exigés à l’inscription aux études. De cette façon, les opportunités seront réparties de manière égale et harmonieuse et permettront aux infirmiers de progresser dans les études et d’obtenir un master, voire un doctorat.

Les universités européennes ont réussi à transformer de manière drastique leurs programmes d’étude pour les conformer au cadre de qualification européen des cycles d’études. Cependant, peu de changements ont été apportés à la formation en sciences de la santé.

La plupart des pays européens ont amélioré la formation en sciences de la santé de premier cycle et l’ont élevée à un niveau d’études supérieur. Toutefois, la progression est lente et pas assez satisfaisante. L’Allemagne et la France dispensent encore des formations en sciences de la santé par filière d’écoles rattachées aux hôpitaux. Peu d’universités allemandes ont réussi à institutionnaliser des programmes de licence en sciences de la santé.

La France milite toujours pour faire évoluer la formation en sciences de la santé à un niveau d’enseignement supérieur. La situation est encore pire pour les études de doctorat en sciences de la santé. Seuls trois pays européens (Royaume Uni, Irlande et Suède) ont officialisé des programmes de Master en sciences de la santé.

 

L’Ecole Supérieure des Sciences de la Santé 

A la tête de la majorité des établissements d’enseignement supérieur européens, l’ESSS a effectué une transformation complète de son programme des sciences de la santé conformément à la déclaration de Bologne. Les bacheliers sont admis au programme de licence et suivent un cursus théorique et clinique comprenant 180 crédits ECTS. Les licenciés en sciences de la santé auront l’opportunité de poursuivre leurs études et de choisir une spécialisation grâce au programme du Master qui équivaut 120 crédits ECTS.

 

Voir aussi

L’ESSS sollicite l’accréditation américaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *